Jacques REIX, maire de Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt

La publication de cet éditorial intervient au lendemain de l’élection présidentielle et quelques semaines avant les élections législatives. Saluons l’esprit civique de nos concitoyens qui se sont exprimés avec 78,81 % le 23 avril, et 76.24 % le 7 mai sur 1789 électeurs inscrits. (au plan national : 77,77 % et 74,56 ). Voter nous lie les uns aux autres en tant que citoyennes et citoyens. Une société démocratique ne peut vivre pleinement ses atouts que si les citoyens qui la composent considèrent le processus politique comme un devoir et une responsabilité. Le droit de vote est un bien précieux. De nombreux peuples sont privés de cette liberté soit parce qu’ils vivent sous la pression d’un pouvoir autoritaire, soit parce que leur pays est en guerre. C’est une valeur que nous transmettons aux membres du Conseil Municipal d’enfants.

La politique budgétaire d’une commune ne laisse également personne indifférent : les élus comme les administrés. Le vote du budget constitue l’acte principal par lequel notre municipalité traduit dans les faits ses engagements. Dans un contexte économique difficile, compte tenu des baisses des dotations, ce budget a été adopté par le conseil municipal dans sa séance du 14 avril. L’action de la municipalité portera sur la poursuite de l’amélioration des équipements publics notamment au niveau de leur mise aux normes d’accessibilité et de sécurité, des indispensables travaux de voirie et d’évacuation d’eaux pluviales dans plusieurs secteurs de la commune. Nous poursuivrons bien entendu notre politique du fleurissement et d’aménagement des espaces verts, des sentiers de randonnées pour renforcer la qualité de notre environnement et du cadre de vie. Nous continuerons aussi d’accompagner matériellement et financièrement, la vie associative locale, indispensable pour maintenir le lien social, culturel, sportif et de loisirs.

Le 8 mai, de nombreux Port-Foyens et Ponchaptois ont participé aux côtés des élus municipaux, des anciens combattants et des enfants des écoles, à la commémoration du 72ème anniversaire de la victoire des forces alliées et de la Résistance contre le nazisme et la barbarie. Cette date anniversaire nous rappelle que face aux grands périls qui menacèrent notre pays, il y eut toujours des hommes et des femmes capables de surmonter leur rancœur, leur partialité, leurs divergences, pour lutter au nom du peuple, de tout le peuple. Le devoir de mémoire est une pédagogie destinée à celles et ceux qui, demain, seront les acteurs de notre démocratie pour qu’ils n’oublient jamais qu’elle est fragile.

La période estivale approche et comme chaque année elle nous annonce un riche éventail d’animations grâce à l’action des nombreuses associations locales. Nous renouvelons nos vifs remerciements à tous les bénévoles qui y participent avec entrain.

Cordialement,

Jacques REIX