musee_ban

Dans le cadre des Journées Internationales du Patrimoine, l’Association port-foyenne des gabariers avait ouvert les portes du musée de la batellerie samedi et dimanche derniers.

Coupe du monde de rugby oblige, la soirée cinématographique avait été reportée à mardi soir. Plus d’une soixante de visiteurs ont pu apprécier ce site illuminée avant de prendre place dans la galerie Marc Amanieux et visionner les films en court métrage réalisés par Guy Chaumont, le doyen de l’association, sur le thème « LA DORDOGNE BATELIERE ». Désormais ce film documentaire sera présenté aux groupes de visiteurs dès la saison prochaine.

Jacques Reix, maire de la commune, mais aussi président-fondateur des gabariers, a profité de cette agréable soirée pour présenter le projet phare de l’année 2016 dans le cadre de la célébration du 30ème annive rsaire de la fondation de l’association et du 20ème anniversaire de l’ouverture du musée au public : il s’agit de sauvegarder une ancienne gabare de Dordogne actuellement ancrée dans un bassin à flot du canal latéral de la Garonne. Ce bateau qui est offert aux Port-Foyens nécessitera quelques travaux de protection de la cale ouverte qui a malheureusement subie d’inévitables dégradations. Une équipe de bénévoles locaux, encadrée par des artisans retraités, est prête à se lancer dans cette nouvelle aventure ! Par ailleurs, ce sont des amis mariniers de l’estuaire de la Gironde qui effectueront gracieusement le remorquage du bateau, quand les eaux seront du voyage, après avoir navigués sur le canal de Garonne jusqu’à Castets-en-Dorthe, longés les quais de Bordeaux, doublés le Bec d’Ambès pour remonter la Dordogne et venir enfin s’amarrer à la cale de Port-Sainte-Foy pour l’ultime chantier de sauvegarde, grâce la générosité de quelques mécènes. On évoque même une inauguration à l’occasion de la soirée « Jazz sur les quais » prévue le 5 août 2016 !

Après la rénovation de la cale en 2014 dans le cadre d’un chantier d’insertion organisé par la commune, et du chemin de halage et de son fleurissement au cours de l’été 2015, notre belle rivière Dordogne, fleuron de notre patrimoine local mérite bien toutes ces attentions.

musee_007 musee_008 musee_010 musee_001 musee_002 musee_003 musee_004 musee_005

Photos : Olivier DAZAT