Jacques REIX, maire de Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt

Madame, Monsieur,

Cet éditorial de rentrée est une nouvelle fois l’occasion de féliciter et remercier tous les bénévoles qui ont assuré avec énergie et enthousiasme les animations d’été. Au chapitre des nouveautés, nous enregistrons avec satisfaction l’organisation du concours hippique sur l’espace Charles Sinsout, la première édition de « Mémoire Fluviale », une évocation historique se déroulant au musée et sur l’espace de l’ancien port fluvial et la première épreuve de VTT inscrite dans le cadre de la fête locale. Cette course inédite dans la région, devrait s’inscrire durablement pour les années à venir. Quant à la fête du village de Ponchapt, ce fut l’occasion d’inaugurer la salle polyvalente Oscar Guéry.

Après des vacances bien méritées, 215 petits Port-foyens et Ponchaptois ont retrouvé le chemin de l’école. La rentrée scolaire est un rendez-vous auquel la municipalité accorde la plus grande importance, car la réussite de nos enfants, mais aussi leur épanouissement, figurent parmi ses objectifs, en facilitant la vie de l’établissement. Durant l’été, travaux d’entretien et de peinture ont été réalisés et, prochainement, le plateau sportif situé rue Jules Ferry sera remis en état. Du mobilier neuf a été installé dans certains locaux et de nouveaux équipements sportifs ont été commandés (panneaux de basket, cages de hand-ball, ballons et chasubles).

Le car de transport scolaire étant devenu obsolète en raison de son âge mais surtout sur le plan de la sécurité, la municipalité a décidé, pour réduire les coûts de fonctionnement, de concéder ce service. Désormais, le Conseil Général de la Dordogne qui, par le passé, allouait à la commune une subvention de fonctionnement, assure directement le transport confié à un transporteur professionnel après un appel d’offres public. Mais la gestion demeure municipale et le service gratuit pour les familles.

Les travaux routiers entrepris sur l’avenue d’Angoulème et l’avenue du Périgord, ont été bien amorcés pendant l’été. Ils se poursuivront durant ce mois de septembre tout comme les travaux de voirie générale, ceux de la mise aux normes de l’assainissement ou encore l’aménagement de la future place Elie Philit dans le quartier de l’ancien temple. Encore merci aux riverains qui font preuve de patience et de compréhension pendant ces travaux.

Il y a 15 ans, le 8 septembre 1997 à 11 h 45, l’un des plus tragiques accidents ferroviaires venait d’avoir lieu à l’ancien passage à niveau de l’avenue de Bordeaux. Treize personnes perdaient la vie, des dizaines d’autres étaient grièvement blessées, certaines n’ont pu survivre à leurs blessures. Depuis, l’émotion ne s’est jamais dissipée. Cette date restera à jamais inscrite dans nos cœurs comme une immense souffrance. Une cérémonie a été organisée à la stèle du souvenir pour témoigner notre amitié et notre solidarité aux familles des victimes et aux cheminots cruellement frappés dans cette tragédie.

Jacques REIX