Jacques REIX, maire de Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt

Chères concitoyennes, chers concitoyens,

     

A la suite de l’adoption du budget primitif 2014 dont le détail vous a été présenté dans le précédent numéro du Lien, les commissions municipales se sont mises au travail et ont adopté un dispositif opérationnel pour cette première année de la nouvelle mandature. Les dossiers engagés sont en bonne voie d’exécution :
> Construction de la halle à l’entrée des allées Jules Ferry (chantier école des Compagnons du Devoir) ;
> Réfection d’un court municipal de tennis à Cléret ;
> Démarrage du chantier d’insertion à la Rouquette (construction d’un mur en pierres au cimetière – rejointage des pierres à l’intérieur de l’église – sablage de la façade principale).

La politique de fleurissement se poursuit avec l’équipe des jardiniers municipaux (massifs fleuris sur le thème des oiseaux – suspensions fleuries…). L’entretien des bas-côtés de la voirie fait l’objet d’un travail permanent en raison des fortes périodes de pluie. La commission Environnement étudie un projet d’aménagement de l’espace situé rue Charles Sinsout et la commission Voirie présentera prochainement son plan pluriannuel de travaux.

Quant à l’animation de notre commune, les commissions Vie Associative, Tourisme et communication vous ont présenté récemment le calendrier des manifestations de juin à octobre. Comme vous avez pu le constater, nos associations sont toujours aussi dynamiques et la municipalité, fidèle à ses engagements, entend continuer à soutenir financièrement et matériellement, le tissu associatif local.

Au mois d’août prochain, nous célèbrerons le 70ème anniversaire de la Libération du Pays Foyen. Après des mois de souffrance et de douleur, entre le 14 et 21 août 1944, se déroulèrent à Sainte-Foy, à Port-Sainte-Foy et dans la région, de sanglants combats entre les forces unies de la Résistance et les troupes de l’envahisseur, dans un moment décisif de notre histoire. Nous devons continuer à rendre hommage à ces femmes et ces hommes qui ne sont jamais résignés face à l’occupation et à la dictature nazie. Nous devons transmettre à notre jeunesse une « Mémoire Vivante », porteuse d’espoir qui incite à croire que l’avenir est possible, que le mal peut être vaincu mais à condition de rester vigilants, car les déviances du racisme, de la xénophobie et des idéologies de haine restent toujours possibles. Il faut que la jeunesse refuse la violence et le mépris de l’autre.

 

Jacques REIX