Rémi Grellety lors de la remise du César

Né à Périgueux, c’est bien à Sainte-Foy-la-Grande, la ville natale de son père, que Rémi Grellety a grandi. Passé par le Collège de Port-Sainte-Foy, il s’est orienté vers une seconde option cinéma à Sarlat, avant de revenir au lycée Elisée-Reclus, puis d’intégrer la licence Cinéma arts du spectacle à l’université Bordeaux III.

Rémi Grellety n’a pas oublié le Pays foyen. Il y revient régulièrement pour voir sa famille, dont ses parents toujours installés dans la bastide.

Raoul Peck, le réalisateur et Remi Grellety, le producteur du Documentaire primé aux Césars 2018 : « I am not your negro »

Ayant été bénévole au cinéma La Brèche pendant son adolescence, l’enfant du pays reste très reconnaissant envers le milieu associatif. « C’est grâce à ces gens qui donnent de leur temps, souvent bénévolement, qu’on n’a pas besoin d’habiter dans une grande ville pour avoir accès à un peu de culture et s’ouvrir au monde. C’est comme ça qu’on peut prendre goût à ces métiers artistiques ou autres d’ailleurs. » Sa rencontre avec Raoul Peck (le réalisateur de ce documentaire), il y a une dizaine d’années, a aussi été déterminante.

À 32 ans, Rémi affiche déjà une douzaine d’années d’expérience dans le milieu et un joli parcours. « I am not your negro » a ainsi été distingué par le « Time », sélectionné aux 89es Oscars, sacré Meilleur documentaire lors de la 71e Cérémonie des Bafta (British Academy of Film and Television Arts) en février à Londres et désormais auréolé d’un César. Rien que ça !

Nous lui adressons très sincèrement toutes nos félicitations.

Pour mieux le découvrir et appréhender son univers, vous pouvez visionner ci-dessous la bande annonce du documentaire primé aux Césars ainsi que son interview par l’académie des Césars.