Marc Eymerie lors d’une cérémonie commémorative.

C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris la disparition de Marc Eymerie à l’âge de 95 ans, figure bien connue de notre commune.
Originaire de la commune voisine de Fougueyrolles, ancien agriculteur, contrôleur laitier et consultant à la chambre d’agriculture, Marc avait eu une jeunesse marquée par les années de guerre. Après son incorporation dans les chantiers de jeunesse en 1942, il devint réfractaire au Service du Travail Obligatoire et connut à 20 ans la clandestinité avant de rejoindre le groupe Loiseau de l’Armée Secrète. C’est dans ce groupe de maquisards qu’il participa en 1944 aux combats pour la Libération de la vallée de la Dordogne entre Bergerac et Sainte-Foy-la-Grande.
Son courage lui valu plusieurs citations notamment la Médaille Commémorative de la guerre 1939-1945 avec barrette « Libération ». Marc fut aussi un efficace président de la section Port-Ste-Foy-Saint-Antoine des anciens combattants durant de longues années, une section qu’il avait su dynamiser dans les années 1990 avec son camarade Charles Dogali lui aussi disparu.
Marc Eymerie avait reçu la médaille de citoyen d’honneur de la commune de Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt.
Nous garderons le souvenir d’un homme enthousiaste avec le sens de l’humour. Sa fin de vie a été marquée par la disparition brutale de son fils Alain. A Christiane, son épouse, Françoise sa fille et à tous ses petits-enfants, nous adressons nos sincères condoléances.