C’est dans la solennité que fut commémoré le 73ème anniversaire de la victoire du 8 mai 1945, en présence des anciens combattants, des élus départementaux et municipaux, des membres du conseil municipal d’enfants et d’un grand nombre de nos concitoyens. Après un dépôt de gerbe au Monument aux Morts du village de Ponchapt, un cortège s’est formé place du 8 mai à Port-Sainte-Foy pour se rendre au Monument : dépôt de gerbes, sonnerie aux morts, allocutions de Jean-Pierre Rakinski président de la section des anciens combattants et de Jacques Reix, maire de la commune, ont précédé la remise de la croix du Combattant agraphe Afrique du Nord à notre concitoyen Christian Jacquet.

Extrait de l’allocution du maire :

«Ce 8 mai nous rappelle que la paix, la démocratie, les valeurs républicaines et humanistes, la tolérance, le progrès économique et social, sont des combats quotidiens.

Car ceux qui se sont battus, ceux qui sont morts, ne voulaient pas de n’importe quelle France. Celle qu’ils souhaitaient, c’était celle dont le devenir était tracé dans le programme du Conseil National de la Résistance, une France où les droits de tous seraient respectés, où chacun pourrait se développer à la mesure de ses capacités, où il n’y aurait plus d’exclus, où le pouvoir ne serait plus confisqué par quelques-uns pour servir les intérêts d’une caste.

A aucun moment nous ne devons baisser la garde car aujourd’hui encore, la barbarie meurtrière continue de frapper. Les tragédies de ces dernières années, et récemment à Trèbes, en sont les illustrations douloureuses. Cette barbarie a changé de visage, mais son principe mortifère reste le même, celui de la négation de la vie et de la liberté.

Le souvenir perpétué aujourd’hui devant ce monument aux morts, ne fait que renforcer notre détermination. Le 8 mai, symbolise bien le fruit de l’effort, du courage, du sacrifice de toutes celles et de tous ceux qui n’ont jamais désespéré de la victoire. Grâce à ces hommes et à ces femmes, différents par leurs origines, leur histoire, leur religion et leur culture, mais réunis par un idéal commun, la France a pu, après la guerre, retrouver pleinement son rang dans le concert des Nations.».

 L’hymne national et le chant des partisans furent ensuite interprétés magistralement par la chanteuse port-foyenne, Valérie Bella, et les enfants du conseil municipal. Un vin d’honneur rassembla les participants à la salle Jacques Prévert.

Quelques Photos (Cliquez sur les vignettes pour zoomer) :