Jacques REIX, maire de Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt

En ce début d’année, mes premiers mots sont pour vous, Port-Foyens et Ponchaptois, car s’il est bien une tradition à laquelle on ne déroge pas, c’est bien celle des voeux ! Je vous adresse, en mon  nom personnel et au nom de tous les élus municipaux, nos vœux les plus sincères. Que 2018 soit pour chacun d’entre vous, vos familles et vos proches, source de bonheur, de joie, de prospérité et de bonne santé pour en profiter pleinement dans la sérénité et l’espérance.

Que le temps passe vite ! 2008 fut l’année de mon élection à la tête de la commune, mandat renouvelé en 2014. J’ai toujours assumé ma fonction de maire avec rigueur et disponibilité, privilégiant le dialogue, l’écoute, le partage et la concertation avec les habitants. J’adresse de sincères remerciements aux membres de l’équipe municipale, agents territoriaux, enseignants, bénévoles des associations, entrepreneurs, acteurs économiques et sociaux qui participent activement au rayonnement de notre chère commune. Ma détermination est intacte et je resterai le Maire de toutes et de tous, œuvrant sans démagogie ni parti pris, au service de l’intérêt général et je sais pouvoir compter sur l’esprit de solidarité qui anime tous les membres de l’équipe municipale.

 J’ai souhaité profiter de cet édito de nouvel an, période de toutes les bonnes résolutions, pour revenir sur la feuille de route confiée à chacun des adjoints et conseillers qui oeuvrent à mes côtés au quotidien. Après dix années consacrées à la mise en place de projets structurants, à la maîtrise des finances publiques et au désendettement, cette feuille de route reste ambitieuse car elle couvre tous les domaines qui font  de Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt une commune agréable à vivre : mieux circuler sur notre réseau routier, être en sécurité dans la vie quotidienne, protéger nos ressources et notre environnement, restaurer notre patrimoine commun, accompagner l’action sociale, la solidarité, l’accès au logement, promouvoir le développement économique, améliorer notre cadre de vie, la propreté, le fleurissement, l’éducation, la vie associative.

Quant aux moyens financiers, il nous aura fallu ces quatre dernières années, relever un défi sans précédent pour faire face au calendrier brutal et délirant imposé par le précédent gouvernement avec la réduction des dotations aux collectivités locales. Comme de nombreuses communes, nous avons dû augmenter les taux des taxes locales pour boucler notre budget, hausse restée malgré tout dans la mesure du raisonnable.

L’année 2018 s’annonce sous de meilleurs auspices. Le Projet de Loi de Finances entérine enfin la stabilité des dotations aux collectivités locales. La création de la Conférence Nationale des Territoires est aussi un point positif pour les élus locaux.

Le Gouvernement envisage aussi une transformation en profondeur de la fiscalité directe dans laquelle s’inscrit à l’horizon 2020 la suppression de la taxe d’habitation. Novembre 2018, période de prélèvement par le fisc, devrait marquer la première étape de cet allègement fiscal pour 80% des foyers. Se pose la question de la compensation de cette recette perçue par les collectivités locales. Lors du dernier Congrès des Maires de France, le Président de la République s’est engagé à « compenser à l’euro près» et de venir chaque année en rendre compte devant le Congrès. C’est donc un grand chantier que le Gouvernement veut mettre en œuvre pour la refonte de la fiscalité locale, car aucun autre n’avait eu la volonté de s’attaquer à ce « vieux serpent de mer » dont on parle depuis plus de 40 ans.

Pour notre commune, le redressement financier est d’ores et déjà amorcé. Au 31 décembre 2017, notre bilan comptable présente un excédent de fonctionnement de 320 000 €. Par ailleurs, en 2019, l’annuité de notre dette diminuera de 34 000 €. Même si le contexte budgétaire demeure contraint, les difficultés auxquelles nous sommes confrontées ne doivent pas être un prétexte pour continuer à se lamenter, mais au contraire, une opportunité pour se remettre en cause, innover et ne pas engager inutilement l’argent du contribuable.

Un dossier important que nous suivrons avec attention, c’est la révision du Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi), dossier porté par la Communauté de Communes du Pays Foyen. Ce document qui a pour ambition de préserver les grands équilibres entre l’habitat, l’activité économique, la croissance démographique et la protection de l’environnement, doit être compatible avec le Schéma de Cohérence Territoriale du Libournais (ScoT). Les contraintes deviennent de plus en plus compliquées pour les collectivités locales dans la perspective d’ouvrir de nouvelles zones à urbaniser sur un territoire qu’il faut partager. Cette problématique fera l’objet de concertations entre élus locaux et communautaires, le bureau d’étude chargé du dossier et les différents services compétents. En effet, il serait grave que l’aménagement du territoire se fasse à travers une vision purement comptable édictée par le ScoT, ce qui pourrait conduire certaines communes à l’asphyxie.

Nous poursuivrons notre politique de mise aux normes d’accessibilité et de sécurité des établissements communaux accueillant du public. Un effort important sera entrepris pour rénover le groupe scolaire. Rappelons que l’école maternelle fut construite en 1981 et l’école élémentaire en 1990. Ce programme de travaux sera renforcé par une mise en sécurité des accès donnant sur le domaine public  avec une clôture répondant aux nouvelles normes de protection et des portails dotés de visiophones à partir de l’établissement.

Sur le plan sécuritaire, deux caméras de vidéo protection seront rajoutées sur le réseau existant. L’une couvrira les accès du groupe scolaire, l’autre ceux du collège Elie Faure à partir du rond-point de Mézières.

Les travaux de réfection des réseaux d’eaux pluviales et de protection contre les inondations dans les secteurs les plus vulnérables de la commune seront réalisés au cours de ce mois de janvier 2018. Par ailleurs, un nouveau programme de travaux routiers est actuellement à l’étude.

Pour la troisième fois, le jury départemental des « Villes et Villages Fleuris », vient d’attribuer à notre commune le 1er prix des collectivités de 1000 à 5000 habitants et le prix spécial pour le « cimetière paysager ». Cette dernière distinction est intéressante puisqu’elle récompense l’effort particulier réalisé pour l’enherbement des cimetières de La Rouquette et de Ponchapt dans le cadre du plan de suppression des désherbants et autres produits phytosanitaires. Ce travail sera poursuivi cette année dans le cimetière de Port-Sainte-Foy. Toujours dans le cadre de l’embellissement de la commune, nos services techniques ont procédé au remodelage du chemin de halage partant de l’ancien port fluvial, rendant la promenade sur les quais plus facile. Ce bord de Dordogne sera rendu encore plus agréable après réalisation du projet financé par l’association des Gabarriers consistant à l’amarrage d’une réplique d’ancienne gabarre.

Que 2018 soit pour notre commune une année constructive. Qu’elle reflète notre engagement dans la vie municipale et notre dévouement à rester à votre écoute.

Jacques REIX